Fabienne Belnou

Fabienne Belnou, sous les ors du Grand-Duché

Fabienne Belnou a le phrasé posé et élégant, les termes choisis pour nous entretenir de ce qui rythme ses jours (et peut-être même ses nuits) au Luxembourg. Arrivée en 1987 au Grand-Duché, elle s’y est fait un nom dans l’univers de la création bijoutière. Retour sur un itinéraire mêlant travail et patience.

Fabienne, parlez-nous de vos débuts.

Lors de mon arrivée au Luxembourg, j’ai débuté en m’associant à une autre créatrice de bijoux. Au bout de huit années, j’ai choisi de prendre mon envol. J’ai déposé ma marque - Fabienne Belnou -, qui est une marque luxembourgeoise puisque j’ai depuis eu le bonheur de recevoir le label. En parallèle du travail de création, j’ai développé le côté production. Notre atelier se trouve à l’entresol de la boutique et c’est un bonheur des yeux en même temps qu’un avantage on ne peut plus pratique (rires).

Comment travaillez-vous ?

Je suis entourée de plusieurs collaborateurs, pour la création, la production et la vente. De notre boutique, nous avons vue sur l’atelier et les quatre établis sur lesquels sont pensés et créés tous nos bijoux, travail minutieux mêlant techniques ancestrales et possibilités qu’offre le progrès technique. Nos pièces sont uniques et faites à la main. Depuis deux ans, j’ai le bonheur d’avoir ma fille Charlotte à mes côtés dans cette aventure. Sa vision est dynamique et elle m’encourage à voir au-delà des frontières, ce que je fais d’ores et déjà puisque j’ai l’honneur de collaborer avec la créatrice d’une marque prestigieuse de vêtements à Séoul. Nous prenons beaucoup de plaisir à promouvoir mutuellement nos créations qui s’harmonisent divinement.

Que représente le Wortshop pour vous ?

Je suis heureuse de pouvoir y proposer la ligne déclinée autour de symboles du Grand-Duché. Cette collection a été imaginée pour tous les amoureux du pays, hommes ou femmes de tous âges, puisque nous avons conçu des bracelets, colliers, boucles d’oreilles et autres boutons de manchettes. J’aime l’idée que cette collection intemporelle célèbre mes plus de trente ans de vie ici et ma nationalité luxembourgeoise (sourires).

Précédent

Villeroy & Boch, toujours en majesté

Villeroy & Boch, toujours en majesté

Suivant

Claire-Lise Backes, la lumineuse

Claire-Lise Backes, la lumineuse